• Dimitri d'Alfange

Les plus grandes possessions de l'histoire, Annabelle, la poupée maléfique - Experts-Voyance


Nos voyants en direct sur www.selection-voyance.fr

ou par téléphone 01 75 43 08 64


Annabelle, la poupée maléfique:


Nous sommes en 1970 en Angleterre, Donna, étudiante infirmière de 24 ans vit en colocation avec son amie Angie, et prépare elle aussi un diplôme d'infirmière.

Toutes deux ont la même passion, aider les gens. Un jour, Donna reçoit de sa mère une ancienne poupée de chiffon "Ann Raggedy", qu'elle avait trouvée dans une boutique d'antiquité. Donna, très touchée par le cadeau de sa mère, plaça la poupée sur son lit et n'y prêta plus attention par la suite.


Les jours qui suivirent, Donna et Angie avaient l'impression que la poupée bougeait toute seule, la position de celle-ci était légèrement différente. Mais quelqu'un qui aurait bousculé le lit par inadvertance a très bien pu la faire bouger. Mais plus le temps passait, plus les mouvements de la poupée devenaient perceptibles. Donna décide alors de tenter une petite expérience...

Chaque matin, elle plaça les bras et les jambes de la poupée croisées, mais quand elle rentrait chez elle le soir, elle avait la surprise de découvrir que les bras et les jambes de la poupée étaient décroisés, comme ci celle-ci avait bougé en son absence.

Les semaines qui suivirent les faits troublant de l'"Ann Raggedy" ne font qu'empirer...

Celle-ci ne fait plus seulement que bouger, mais se déplace également dans tout l'appartement... Chaque soir en rentrant chez elles, Donna et Angie retrouvent la poupée dans différents endroits. Alors que celle-ci avait été laissée le matin même sur le lit de Donna, la porte de la chambre verrouillée, elles la retrouvèrent assisse sur le canapé, les bras croisés et debout sur ses pieds ou, adossée sur l'une des chaises de la salle à manger.

Parfois Donna laissait la poupée sur le canapé et la retrouvait sur son lit confortablement installée. Mais le plus surprenant est que la porte avait été soigneusement refermée derrière elle. Un soir, elles l'ont même retrouvée sur une chaise, agenouillée près de la porte d'entrée. Donna et Angie tentèrent de reproduire le phénomène, mais quand elles posaient la poupée sur ses genoux, celle-ci retombait au sol.

La tournure que prenaient les événements commençaient à angoisser les deux jeunes filles. Celles-ci décident alors d'en parler au petit ami d'Angie, Lou...


Le jeune homme, voulant constater par lui-même, comprit que quelque chose de mauvais se dissimulait dans cette poupée, dés l'instant ou il posa les yeux sur elle. Il fit donc part de son mauvais pressentiment à Donna et Angie, et du danger éventuelle que cette poupée pouvait représenter. Mais les filles ne croient pas au surnaturel et sont persuadées qu'il y a une explication logique à tous ces événements. Ils décident alors de la chercher cette explication. Peut-être qu'un plaisantin s'introduit dans l'appartement pendant leur absence, et s'amuse à déplacer la poupée pour leur faire peur.


Un mois après avoir reçu la poupée, Donna retrouve des petits morceaux de papiers disséminés dans l'appartement. Ces morceaux de papiers, ressemblaient étrangement à des petits morceaux de parchemin, avec des messages écrits dessus. Certains de ces messages étaient illisibles, mais sur d'autres, on pouvait lire des messages comme "Aidez-nous" ou encore "Aidez Lou".

Donna fouilla l'appartement à la recherche de papiers du même genre que celui utilisé pour écrire ces messages, mais n'en trouva nulle part. Il est évident que ce papier vient de l'extérieur.

Les filles montrèrent les morceaux de papiers à Lou, qui lui, était convaincu qu'ils provenaient de la poupée, qui tenterai de communiquer avec Donna et Angie. Mais celles-ci refusent de croire en ces théories absurdes et préfèrent croire qu'il s'agit d'un plaisantin. Alors elles décident de piéger les fenêtres, les portes et les tapis, mais en vain... Aucune trace d'une quelconque intrusion n'apparait.

Apparemment, personne ne s'introduisait chez elles, mais la poupée continuait à se déplacer, et des messages sont toujours retrouvés.


Malgré ces étranges événements, Donna et Angie ne sont pas vraiment effrayées, car même si la poupée est possédée par un quelconque esprit, celui-ci ne semble pas avoir de mauvaises intentions envers elles.

A Noël, Donna et Angie retrouvent posé sur la chaine stéréo, une petite boule de chocolat, et, comme aucune d'entre elles ne l'avaient achetée, elles en conclurent qu'elle provient de la poupée. Un cadeau qui va les convaincre des bonne intentions de leur nouvelle amie...

Malheureusement, les événements suivants vont mettre un terme à leur harmonieuse cohabitation...


Un soir, les deux jeunes femmes virent une statuette flotter dans les airs, en traversant le salon, avant de retomber brutalement sur le sol. Quelques jours plus tard, en rentrant chez elles, elles retrouvent l'"Ann Raggedy" sur le lit de Donna, alors qu'elle l'avait laissée au salon. Mais le phénomène étant devenu habituel, elles ne furent pas surprises.


Mais cette fois, Donna ressent un malaise, et en s'approchant de la poupée, elle constate que celle-ci à du sang sur la main et trois gouttes de sang sur la poitrine... C'est suite à cela, que Donna et Angie décident de demander de l'aide d'une médium.


Six semaines après la venue de la poupée, Donna et Angie contactent une médium et durant la séance de spiritisme qui se déroula à leur domicile, celle-ci leur raconte la déchéante histoire d'une petite fille du nom d'Annabelle Higgings, qui serait morte dans le champ sur lequel l'immeuble aurait été bâti...


Donna témoigna;

" Nous avions appris qu'une petite fille était morte sur cette propriété. Qu'elle avait 7 ans et que son nom était Annabelle Higgings. L'esprit d'Annabelle jouait dans les champs longtemps avant que ces appartements soient construits. C'était des moments de bonheur, elle nous l'a dit. Puis comme tout le monde avait grandi ici et qu'ils n'étaient préoccupés que par leur travail, elle ne savait pas vers qui se tourner, à part nous. Annabelle estimait que nous serions en mesure de la comprendre. C'est pourquoi, elle à commencer à faire bouger la poupée de chiffon. Tout ce qu'elle voulait c'était d'être aimée et c'est pour cela qu'elle nous a demandé si elle pouvait rester avec nous et habiter la poupée. Que pouvions nous faire? alors on a dit oui."


A ce moment là, Donna et Angie ne réalisent pas encore, qu'en invitant une entité à rester chez elles, elles viennent de commettre la plus terrible des erreurs. Elles décident alors, d'appeler la poupée "Annabelle", du nom de la défunte petite fille. Mais Lou, méfiant, déclare qu'il faut se débarrasser  de la poupée. Mais Donna et Angie, aimant aider les gens dans le besoin, refusent, car cela équivaudrait à abandonner la petite fille.

Lou, était convaincu que la poupée servait de refuge à quelque chose de bien pire que celui d'un esprit égaré d'une petite fille. L'insistance de Lou, déplait fortement à Annabelle, et celle-ci va très vite lui faire savoir... Une nuit, alors que Lou dormait profondément, le jeune homme se réveille soudainement complétement paniqué, et à bout de souffle. Il pensa d'abord qu'il avait rêvé, mais c'était différent.


Il déclara;

" Alors que j'étais étendu là, je me suis réveillé. Quelque chose me semblait menaçant. J'ai regardé la pièce, mais tout était à sa place. Lorsque j'ai baissé les yeux vers mes pieds, j'ai vu la poupée de chiffon, Annabelle. Elle a glissé lentement sur mon corps, elle est montée sur ma poitrine et s'est arrêtée. Puis elle à mis un bras d'un côté de mon cou, et son autre bras de l'autre côté, comme si elle faisait une connexion électrique. Ensuite, elle m'a étranglé. J'aurais aussi bien pu pousser un mur, elle ne voulait pas bouger. Elle m'a littéralement étranglé à mort et je ne pouvais pas l'en empêcher, malgré tous mes efforts".


Paralysé, et sur le point d'être asphyxié, Lou perd connaissance. le lendemain, il reprend ses espritset est persuadé qu'il n'avait pas rêvé. Annabelle l'a mis en garde, s'il continuait à persuader les filles de se débarrasser d'elle, il lui arriverait malheur.


Le lendemain soir, Lou et Angie, préparent leur futur voyage, quand soudain, ils entendent des bruits étranges provenant de la chambre de Donna, celle-ci s'étant absentée pour la soirée... Effrayés, les deux jeunes gens ouvrent la porte et allument la lumière. La chambre était déserte, à l'exception d'Annabelle qui gisait sur le sol dans un coin de la pièce.

Lou, s'approche de la poupée de chiffon avec appréhension. Soudain, il ressent un étrange picotement sur la nuque, comme si quelqu'un le regardait dans son dos... Il se retourne et se met à hurler de terreur et de douleurs, en se pliant en deux, comme si il subissait une agression...


Angie témoigna;

"Quand Lou s'est retourné, il n'y avait personne, mais il a soudainement crié et il s'est attrapé la poitrine. Il était plié en deux, il était blessé et il saignait lorsque je suis arrivé près de lui. Il avait du sang partout sur sa chemise. Il tremblait de peur, et nous sommes retournées dans la salle de séjour. Nous avons ensuite ouvert sa chemise et là, sur sa poitrine, il y avait ce qui semblait être des traces de griffes!".

Sur sa poitrine, apparaissait sept marques bien distinctes, quatre horizontale et trois verticale chaudes comme des brûlures. Etrangement, ces traces disparurent le lendemain.

Suite à cette événement terrifiant, Donna et Angie demandent l'aide d'un prêtre qu'elles connaissent bien le père Higgan. Celles-ci avaient peur que le prêtre ne les croient pas, mais il écouta toute l'histoire sans rien contester.


Le père Higgan, voyait bien qu'il y avait quelque chose de spirituel dans cette histoire, et décida alors d'en faire part à l'un de ses supérieurs, le père Cook. Après avoir pris connaissance des faits et ne savant pas trop quoi en penser, il décide alors de demander l'avis de deux de ses amis qui étaient experts en ce domaine. Les célèbres Ed et Lorraine Warren, enquêteurs du paranormal.

Quand ils entendirent parlé de cette affaire, Ed et Lorraine inquiets, se rendent sur place afin de rencontrer Donna, Angie et Lou. Dès leur arrivée, les Warren sentent qu'il y a quelque chose de malsain dans cette poupée. Lorraine ne ressent pas l'esprit de la petite fille, Annabelle Higgings, et Ed est sidéré d'apprendre que les deux jeunes femmes est accordées leur confiance à un fantôme aussi facilement, et ce, dès leur première rencontre.


Ed fit savoir aux jeunes gens;

"Pour commencer, il n'y a pas d'Annabelle! il n'y en a jamais eu. Vous avez été dupées. Cependant, nous avons affaire à un esprit ici. La téléportation de la poupée quand vous étiez tous hors de l'appartement, l'apparition des notes écrites sur le parchemin, la manifestation des trois gouttes de sang sont symboliques, et les gestes de la poupée sont tous significatifs. Ils me disent qu'elle avait un but, ce qui signifie qu'il y a une intelligence derrière toute cette activité. Mais les fantômes, les simples esprits humains ne peuvent pas faire des choses de cette nature, ni avec cette intensité. Ils n'ont pas ce pouvoir".


Par la suite, Ed et Lorraine inspectent l'appartement et les blessures de Lou. Ils en conclurent alors qu'un démon les manipulent à travers la poupée, qu'il a gagné la confiance de Donna et Angie avec l'histoire de la petite Annabelle et a joué avec leur compassion afin d'obtenir l'autorisation d'interférer dans leur vie pour y semer le chaos.


Le démonologue explique par la suite, qu'habituellement les gens ne sont pas ennuyés par les démons, à moins qu'ils aient fait quelque chose qui les attirent, comme le spiritisme, ou jouer avec une planche oui-ja par exemple. En prêtant attention à la poupée, ils ont attirés le démon, ce qui l'a renforcé.

Leur seconde erreur fût d'avoir fait appel à une médium, qui lui a permis l'autorisation de rester. C'est la première phase de la possession et l'infestation.


Ed déclarant ensuite, que l'entité maléfique, après avoir attaqué Lou, avait prévu de prendre possession de l'un deux, et que cette possession aurait probablement été suivi d'un meurtre.


"Les esprits ne possèdent pas les choses, ils possèdent les gens. Au lieu de ça, l'esprit a simplement déplacé la poupée, en donnant l'illusion qu'elle était en vie. Maintenant, ce qui est arrivé à Lou cette semaine devait se produire tôt ou tard. En fait, vous courriez tous le danger d'être possédés par cet esprit, car c'était ce qu'il voulait vraiment. Mais Lou ne croyait pas à cette mascarade. Alors, il était une menace permanente pour l'entité. C'était une épreuve de force. Si l'esprit avait eu une ou deux semaines de plus, vous auriez été tués".


Donna et Angie s'écrièrent qu'elles allaient changer d'appartement, mais Ed leur déconseilla fortement. Elles avaient invité l'entité chez elles, elles n'allaient pas s'en débarrasser aussi facilement.


Lorraine Warren sent que le démon est parmi eux, dans la pièce et dans tout l'appartement. Ed et Lorraine Warren n'ont plus le choix, ils doivent procédé à une bénédiction d'exorcisme de la poupée et de l'appartement afin de chasser le démon. Pour cela, ils firent appel au père Cook qui s'en chargea. Le père Cook, étendit sa bénédiction aux trois jeunes gens, à Ed et à Lorraine, déclarant que le démon ne peut plus leur faire de mal.

Le rituel se passa alors sans le moindre incident, et les Warren décident alors d'emporter la poupée avec eux à la demande de Donna. Le père Cook, n'étant pas convaincu qu'un seul exorcisme suffise à chasser le démon, conseilla au Warren de ne pas se risquer sur l'autoroute en rentrant chez eux avec la poupée, de peur que le démon soit encore là et influence la voiture d'une quelconque manière.


Durant le chemin du retour, alors qu'Annabelle est attachée sur la banquette arrière de la voiture des Warren, certains événements vont venir entraver le trajet. A plusieurs reprises, les freins ne répondent plus et se bloquent, les Warren ont faillit provoquer plusieurs collisions ou encore foncer dans le décor. Ed décide alors de s'arrêter sur le bas côté de la route, afin de bénir la poupée de chiffon, ce qu'il fit, en l'aspergeant d'eau bénite. Après cela, il reprirent la route et rentrèrent chez eux sans encombre.


Une fois arrivés, Ed place Annabelle dans son bureau et l'installe sur une chaise. Le démon va alors manifesté son mécontentement en faisant léviter la poupée. Durant les semaines qui suivirent, la poupée commence à apparaitre dans différentes pièces de la maison et le démon semble se renforcer. Le couple retrouve la poupée dans le jardin, à l'étage, ou encore assise dans le fauteuil de Ed. Celle-ci semble les narguer. Un peu plus tard, un chat noir commence à se matérialiser près d'Annabelle, celui-ci fait le tour de la pièce, revient auprès de la poupée, avant de se dématérialiser. Selon Lorraine Warren, des grognements se faisaient aussi entendre dans toute la maison.

Un jour, le père Jason Bradford, un exorciste catholique qui travaillait avec Ed Warren, rend alors visite au couple. Ed décrivit les manifestations dont il était témoin, quand soudain, le père prend Annabelle dans ses mains et lui dit, "Tu n'es qu'une poupée de chiffon Annabelle, tu ne peux faire de mal à personne!", Puis il lança la poupée sur une chaise, "c'est une chose que vous auriez mieux fait de ne pas dire", souligna Ed. Ed n'avait pas tord, le prêtre venait de provoquer la poupée d'une manière assez violente.


Alors qu'il était dans sa voiture sur le chemin du retour, les freins lâchent brusquement et la voiture fait une embardée. La voiture est totalement détruite, mais le prêtre, heureusement, s'en sort vivant de justesse.


Plus tard, durant une réception que donnaient les Warren, chez eux, Lorraine et le père Jason s'isolèrent dans une pièce où Annabelle se trouvait. Alors qu'il discutait avec Lorraine, le père Jason eu la surprise d'observer qu'une décoration ornementale fit un mouvement rapide sur le mur et au même moment, un collier de dents de sanglier qui se trouvait près d'eux, explosa dans un vacarme tonitruant. Entendant la détonation, les invités se dirigèrent vers la salle, et l'un d'eux prit une photo.


Une fois développée, la photo semble normale. C'est alors, qu'on peut s'apercevoir au dessus d'Annabelle, deux points lumineux, pointant tous les deux vers la direction de Jason.


Un jour, Ed Warren discutait dans son bureau avec un enquêteur de la police à propos d'un meurtre lié à la sorcellerie, s'étant déroulé dans la région. Soudain, Lorraine appelle son mari à l'étage. Avant de laisser l'enquêteur seul, Ed lui recommande de ne toucher à aucun des objets qui sont ici. Cinq minutes plus tard, le policier se présente à l'étage, livide. Ed lui demande ce qui lui est arrivé, mais l'homme, en état de choc, répète la même chose encore et encore,"La poupée, la poupée de chiffon est vivante!". Suite à cette mésaventure, le policier n'accepta plus jamais de remettre les pieds chez les Warren.


La poupée Annabelle, étant trop dangereuse, il était hors de question pour Ed et Lorraine de l'exposer au monde. Alors ils l'enfermèrent dans une vitrine scellée, et exposèrent une pancarte devant, sur laquelle est écrit "Attention, ne pas ouvrir".



La poupée Annabelle est devenue célèbre grâce au film "Conjuring, les dossiers Warren", sorti en 2013 et au film "Annabelle" sorti en 2014.

La poupée est toujours enfermée dans sa vitrine au "Musée de l'occulte" chez les Warren, et une fois par semaine, un prêtre vient bénir tous les objets s'y trouvant. Annabelle est ainsi maitrisée, et ne peut pas faire de mal à personne. De son vivant, Lorraine refusa catégoriquement de toucher ou de poser les yeux sur cette poupée terrifiante...





J'espère que cet article vous a plu, n'hésitez pas à commenter sur le magazine dans la rubrique commentaire ci-dessous,et pourquoi pas le partager. Merci.


Vous pouvez retrouver votre voyant Reynald à l'adresse ci-contre: https://www.selection-voyance.fr/votre-voyant/278/reynald

9,515 vues2 commentaires

© 2017 par Experts Voyance

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • YouTube Social  Icon
annuaire-voyance-telephone.png